Octobre 2021 – L’invisible : regain d’attention…

Orval (chapelle royale) – Photo Sylvianne

Les anges gardiens semblent, depuis quelques années et de façon inattendue, faire leur grand retour à travers de nombreux ouvrages, sites web, vidéos, photos…

Leur fête fut instituée par Pie V en 1608 et est célébrée chaque 2 octobre après celle des saints archanges.

Peut-être est-ce parce qu’on les trouvait déjà dans les traditions animistes et chamaniques anciennes, ainsi que sous différentes formes dans l’hindouisme et la mythologie grecque, donc bien avant les religions monothéistes (judaïsme, christianisme, islam).

« Dans l’ancien testament, les anges sont au service du dessein de libération de Dieu.

‘’Je vais envoyer un ange devant toi pour te garder en chemin et te faire parvenir au lieu que je t’ai préparé’’ (Ex 23,20)

Dans les évangiles, les anges sont présents au moments-clés de la mission de Jésus.

L’ange aux bergers de Noël : ‘’Je viens vous annoncer une bonne nouvelle qui sera une grande joie pour tout le peuple : il vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur qui est le Christ Seigneur’’ (Lc 2,11)

Les anges nous aident au quotidien dans nos épreuves, pour que nous parvenions à la plénitude du royaume des cieux.

Le pape François dit : ‘’nous avons tous, selon la tradition de l’Eglise, un ange qui nous protège et nous fait sentir les choses’’ ; chacun a ‘’à ses côtés ‘’un ange ‘’qui le conduit’’, tel un ‘’compagnon de voyage’’. »

Extraits de l’article ‘En présence des anges’ de Ch.Herinckx,
dans le Journal Dimanche du 12 -09-2021.

Little angel par Karen Karol

Prière à l’ange gardien

Mon ami le plus ancien,
mon ami fidèle, mien jusqu’à la mort,
tu es toujours à mes côtés,
toi à qui le Créateur a confié mon âme
Tu seras toujours près de moi,
quand déclinera ma vie.
Ennemi vigilant et jaloux du doute,
de l’impatience et de la tristesse.
Mien, tu seras toujours,
ô frère de mon âme,
quand tu m’introduiras toi-même
dans la demeure du Seigneur.

Cardinal J.-H. V Newman

Photo Sylvianne

En préparation de la prochaine COP 26, une cinquantaine de hauts responsables religieux britanniques et écossais exhortent les gouvernements à lancer des actions concrètes pour lutter contre le réchauffement climatique.

« Nous attendons des gouvernements qu’ils travaillent ensemble et avec d’autres pour créer une vision positive pour 2050 où la lutte contre le changement climatique n’est pas seulement une occasion d’arrêter de brûler des combustibles fossiles, mais aussi : d’obtenir un air et une eau plus propres ; de réduire le gaspillage alimentaire ; d’assurer un partage juste et équitable des ressources de la terre ; et de protéger les habitats que nous partageons avec toutes les autres formes de vie dont nous dépendons aussi de la santé ».

Des pèlerins marchent pour le climat

Un petit groupe de ‘’pèlerins climatiques œcuméniques’’, dont deux Allemands, sont déterminés à relier Zielona Gora en Pologne, à Glasgow en Écosse. 1 450 km au total dans le but de participer à la Cop 26 qui s’ouvre le 1er novembre prochain dans la cité écossaise. (…)

 « Nous parlons avec les gens sur notre chemin, distribuons des tracts, pour les informer sur la protection du climat », explique Jens Knölker, informaticien, de confession protestante. 

« Nous cherchons aussi le dialogue avec les politiques lors de nos escales », ajoute-t-il.

À ses côtés, Wolfgang Eber, catholique de 66 ans, explique : « Je ne veux pas avoir honte face à mes enfants quand ils me demanderont ce que j’ai fait pour lutter contre le changement climatique, qui est la question la plus importante actuellement pour l’humanité. Notre mission est de protéger la création. » (…) Il juge central le rôle des institutions religieuses, mais regrette leurs réticences à agir. «Je suis très fier que le pape François s’engage autant pour le climat », commente celui qui avait emmené dans son sac un exemplaire de l’encyclique Laudato si’, lors de son premier pèlerinage en 2015. (…)

« La prise de conscience fait son chemin dans les paroisses, mais les actes sont insuffisants », regrette-t-il.

Extraits du reportage de Delphine Nerbollier, le 24-09-21 à Göttingen (Allemagne), site Croire.com

Messes du week-end des 11 et 12 septembre

En raison de l’absence prolongée de l’abbe Amari, le doyen Pascal Roger a organisé les remplacements pour toutes les messes prévues dès le 4 septembre. Voici le programme pour le week-end prochain:

  • samedi 11 septembre 18 h 30 à Autelhaut : abbé Kieffer
  • dimanche 12 septembre 9 h 45 à Weyler : abbé Kieffer
  • dimanche 12 septembre 11 h à Barnich : Père Vincent
  • dimanche 12 septembre 11 h à Toernich : abbé Kieffer

Merci au doyen et à nos celébrants.

Annulation de la rencontre du 13 septembre

L’édition de septembre du « Trait d’union » annonçait une rencontre avec la responsable des unités pastorales de l’évêché de Namur, Mme Françoise Hamoir, pour faire la point sur la situation de notre unité pastorale. Prévue le 13 septembre, cette rencontre est reportée en raison de l’absence de notre curé, l’abbé Amari, qui est retenu en Côte-d’Ivoire suite au décès de son frère.