Carême – le partage

« Celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu qu’il ne voit pas »

(1 Jn 4,20)
Pixabay.com.fr

« Dans sa nouvelle encyclique Fratelli Tutti parue le 4 octobre 2020, le pape François a lancé un appel pressant à la fraternité universelle. Ce texte veut souligner que relever le défi du vivre ensemble, du ‘’nous ‘’ est plus que jamais une question de survie de notre planète et de ses habitants, présents et futurs.

Un constat partagé par Entraide et Fraternité. Cet appel coïncide par ailleurs cette année avec la soixantième campagne du Carême de partage. Une campagne lancée initialement par l’Eglise catholique belge en 1961 suite à une terrible famine dans la province du Kasaï au Congo. La fraternité, c’est la rencontre de l’autre, le dialogue dans la solidarité. C’est se sentir mutuellement responsable de notre humanité commune. (…)

Entraide et Fraternité veut s’appuyer sur les paroles fortes d’encouragement du pape François. Tout au long de cette année anniversaire, Entraide et Fraternité n’aura de cesse de vous inviter à rester ou à devenir acteurs, actrices de la solidarité internationale. A continuer le pari de l’entraide et de la fraternité, plus que jamais. (…) »

Entraide et Fraternité : BE68 0000 0000 3434

Source : édito de Valérie Martin, Juste Terre ! n°176 de janvier 2021, publication commune à Entraide et Fraternité asbl et Action Vivre Ensemble asbl.

En corollaire au texte ci-dessus, on peut aussi se poser la question de savoir si la lutte contre la pauvreté est reliée à la spiritualité ?

La question peut sembler incongrue. Lutter contre la misère, n’est-ce pas procurer du pain, un toit, de quoi se vêtir, se soigner, répondre aux besoins qualifiés d’essentiels ? Le plus souvent, nos sociétés en restent là, considérant que les autres besoins, dont la culture et la spiritualité, sont secondaires ou pour reprendre un vocabulaire fort utilisé en ce temps de pandémie, non essentiels.

Le fondateur du Mouvement ATD Quart Monde, le père Joseph Wresinski, dès la création du Mouvement en 1956, a récusé cette vision des choses. L’accès au beau, à l’art, à la poésie, à la spiritualité correspondait d’emblée pour lui à des besoins aussi vitaux que le pain.

« Pour le père Joseph Wresinski, le beau, l’art, la poésie, sont des besoins aussi vitaux que le pain. La spiritualité des pauvres, c’est faire de l’homme le plus démuni, le centre. Le plus pauvre, autour duquel se rassembler, c’est le Christ Jésus, Fils de Dieu fait homme de la misère. »

Photo-www.joseph-wresinski.org

Bio express

Père Joseph Wresinski (12 février 1917-14 février 1988)

Né en 1917 d’un père polonais et d’une mère espagnole, Joseph Wresinski grandit dans un foyer très pauvre à Angers, en France. Il est ordonné prêtre le 29 juin 1946, à Soissons. Curé dans des paroisses ouvrières et rurales, pendant dix ans, dans le département de l’Aisne, son évêque lui propose en 1956 de rejoindre un camp de sans-logis, à Noisy-le-Grand (région parisienne).

Le 14 juillet 1956, il rejoint les 252 familles rassemblées dans le camp des sans-logis. Il y éprouve un véritable choc. « Ce jour-là, je suis entré dans le malheur », écrira-t-il plus tard. Désormais, il consacrera toute son énergie à faire reconnaître ce peuple en quête de dignité, un peuple avec une pensée et une expérience uniques, indispensables à la société.

Avec les familles vivant à Noisy-le-Grand, le père Joseph Wresinski créera une association qui deviendra « Aide à Toute Détresse » (ATD), qui deviendra plus tard le Mouvement international ATD Quart Monde. Une certitude l’anime : « La misère est l’œuvre des hommes, seuls les hommes peuvent la détruire. » Des hommes et des femmes de tous horizons le rejoignent peu à peu. Certains, venant de nombreux pays, choisissent d’engager leur avenir avec les plus pauvres. Ainsi nait le volontariat permanent du Mouvement ATD Quart Monde. Plus tard, le Mouvement se répandra dans d’autres pays, dont la Belgique en 1977, et sur d’autres continents.

Source : journal Dimanche du 17-01-2021 sur base de www.joseph-wresinski.org.

Joseph Wresinski avec une famille de Cormeilles-en-Vexin. © ATD Quart Monde

Le Mouvement, qu’il présente comme ‘’une plate-forme où tous les hommes de bonne volonté peuvent se rencontrer’’ est un modèle de vie ou de ‘convivialité’, comme on dit. (…)

Cela va beaucoup plus loin qu’un simple respect mutuel. Un volontaire ne croyant pas en Dieu fut, chez nous, le premier à proclamer, en assises du Volontariat, le droit des pauvres à la vie spirituelle. Il disait par-là que la vie spirituelle n’appartenait pas seulement aux croyants. Mais il allait beaucoup plus loin encore : « Qu’attendez-vous, volontaires croyants pour donner au Quart Monde le meilleur de vous-mêmes ? Moi, non-croyant, je vous demande d’aller jusqu’au bout de vos convictions ». (…)

Extraits de l’article de Jean Tonglet, volontaire-permanent du Mouvement ATD Quart Monde depuis 1977 paru dans le journal Dimanche du 17-01-2021.

On peut lire aussi le livre de Philippe Barbier dont l’enfance a été malheureuse et la rencontre avec le père Wresinski déterminante :  ‘’L’art de rien. Sur le fil de ma vie’’, éditions Quart Monde, 2021

Le père Joseph Wresinski a reçu le titre de Serviteur de Dieu. Il a inspiré le téléfilm Joseph l’Insoumis (2011).

Pour en savoir plus encore, le message du père Wresinski étant très riche:

(+-5’)
(47’)

Litanies avec lesquelles le père Wresinski concluait les eucharisties qu’il célébrait :

Photo Jean-Louis, église d’Autelhaut

Notre Dame de ceux qui n’ont rien,
Priez pour nous.

Notre Dame de ceux qui ne sont rien,
Priez pour nous.

Notre Dame de ceux qui ne peuvent rien,
Priez pour nous.

Notre Dame de ceux qui sont seuls,
Priez pour nous.

Notre Dame de tout le monde,
Priez pour nous.

Notre Dame de toute gloire,
Priez pour nous.

Carême de partage les 22 mars et 5 avril 2020

ATTENTION: En raison de l'épidémie du coronavirus, la première collecte du Carême de Partage n'aura pas lieu dans nos églises. Voir communiqué de l'évêque.

Un des piliers du carême est le partage.

« Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »

Jérémie, 29 :11

Les collectes du 22 mars et 5 avril soutiendront les projets d’Entraide & Fraternité, plus particulièrement les femmes haïtiennes afin qu’elles se forment pour lutter contre la faim.

Dans les campagnes haïtiennes, les femmes sont les chevilles ouvrières de près de 40% des familles alors qu’elles n’ont bénéficié d’aucune formation aux techniques agricoles et n’ont pas accès aux programmes de prêts et de financement pour développer leur production.

Soutenir ces femmes, c’est soutenir leurs familles, leurs enfants et toute une communauté.

Pole tekstowe: Photo : Kizoa
Photo : Kizoa

 « Malgré le sort, le peuple haïtien se tient debout ! Il nous donne un formidable témoignage de courage à travers les situations si extrêmes de tant de familles. A travers les projets des partenaires d’Entraide & Fraternité, nous exprimons notre amour et notre solidarité avec vous, sœurs et frères haïtiens. Pour que résonne concrètement ce cri de plus en plus pressant : justice sociale et écologie intégrale. »

Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire de Bruxelles

www.entraide.be         BE 68 0000 0000 3434