Août 2022

Marie tendresse dans nos vies
Marie chemin qui mène à lui
Ton oui, fleurit dans notre vie
Merci pour ce cadeau béni…

Jean-Claude Gianada

Eglise de Toernich

« Les trois pèlerins se mettent à genoux ; chacun prie en silence. Thérèse regarde la statue…avec la même intensité que le 13 mai 1883. La Vierge, de nouveau, intervient : « Ah ! ce que j’ai senti à ses pieds, je ne pourrais le dire…Les grâces qu’elle m’accorda m’émurent si profondément que mes larmes seules traduisirent mon bonheur… La Sainte Vierge m’a fait sentir que c’était vraiment elle qui m’avait souri et m’avait guérie. J’ai compris qu’elle veillait sur moi, que j’étais son enfant. Aussi je ne pouvais lui donner que le nom de ‘’Maman’’, car il me semblait encore plus tendre que celui de mère. »

Extrait de ‘Thérèse dans ma vie’ de Louis Guillet

L’évènement à ne pas manquer début septembre prochain : Les reliques de Ste Thérèse à l’église Saint-Martin les 02 et 03 septembre 2022

Programme sur le site www.saint-martin-arlon.be

Une messe solennelle prévue le samedi 3 septembre à 18h en l’honneur de Sainte Thérèse rassemblera les chorales de tout le doyenné (comme pour l’intronisation du doyen). C’est un de nos organistes bien connus, Jean-Marie Bosseler, qui devrait tenir les orgues de St-Martin à cette occasion !

« Aimer c’est tout donner et se donner soi-même », Ste Thérèse

Février 2022 – ‘’Qu’est-ce que l’amour, mon père ?’’, demande un jeune réalisateur au pape François. ‘’C’est comme demander ce qu’est l’air’’, s’exclame celui-ci’’ (1)

(1) Article d’Elise Lenaerts, journal Dimanche du 16-01-2022

Photo Sylvianne

Saint Valentin,
Protecteur de ceux qui s’aiment,

Toi qui as vécu et annoncé,
Au risque de ta vie,
Le message de paix de l’Evangile,
Toi qui, par le combat d’Amour du martyre,
As triomphé de toutes tes forces
De l’indifférence, de la haine et de la mort,
Ecoute notre prière :

Face aux déchirures et aux divisions du monde,
Donne-nous de toujours nous aimer
Sans aucun égoïsme
Pour être, au milieu de tous,
De fidèles témoins de l’Amour de Dieu.

Accorde-nous de demeurer animés
d’un amour et d’une confiance capables
de nous faire surmonter
les obstacles de l’existence.

Nous t’en prions,
intercède pour nous auprès de Dieu
qui est la source même
de tout Amour et de toute Beauté
et qui vit et règne
pour les siècles des siècles.
Saint-Valentin, prie pour nous !

Amen

Source: Journal Dimanche du 12-12-21

Près de chez nous, Jean-Marie Liegeois, un fabuleux autodidacte

Photo tirée de Facebook

Au départ, instituteur devenu également luthier (Lutherie de la Gaume) il dit que « fabriquer un violon, c’est donner une voix à quelqu’un. »

Né en 1957 à Virton, Jean-Marie baigne dans un univers musical dès son enfance avec son père jouant de la clarinette et ses sœurs du piano.

Lui aussi commence le piano à 5 ans chez Antoine Toulemonde puis se dirige vers la guitare et compose des chansons à textes. Il apprend les règles de l’harmonie lors de stages avec Jacques Stotzem. Il commence l’apprentissage du violon avec sa fille Elise et se lance dans la lutherie, toujours à l’aide de stages.

Il fait partie de nombreux groupe musicaux dans la région : les Straps, Narkand, les Thés gaumais, l’OPLG, Staccato. Il dirige aussi l’orchestre ‘Tremolo’ et est organiste de la paroisse d’Ethe depuis 1986.

Suite à un grave problème de santé, il décide de composer une œuvre dédiée à Arbogast, un ermite alsacien devenu évêque de Strasbourg et saint patron de la chorale d’Ethe.

« Au début, j’ai cru que j’abordais ma fin de vie. Cela m’a donné l’idée et surtout le courage d’entamer une ultime composition musicale. Une messe à quatre voix écrite pour une chorale. Et le ‘’miracle ‘’ s’est produit. La musique m’a beaucoup aidé. Et quand je suis sorti de la chambre stérile, les grandes lignes des partitions étaient écrites. J’ai pu alors finaliser l’harmonisation au piano. »

Le résultat est au-dessus de ses espérances car cette musique va tout de suite connaître un grand succès.

La « Missa sancti Arbogasti » est une œuvre de musique sacrée en latin à 4 voix avec orchestre à cordes et timbales. Son inspiration vient essentiellement de la musique baroque avec des couleurs plus contemporaines. Elle suscite un grand élan d’émotion et de profondeur car elle est un hymne à la vie et à l’espoir. Jehanne Strepenne, violoniste et chef d’orchestre, dirige avec brio cette composition.

Cette messe a été donnée en concert, entre autres, pour les 150 ans de l’église de Ethe (2016), enregistrée à la basilique d’Avioth (2017) et programmée pour clôturer le 950ième anniversaire de l’abbaye d’Orval.

Infos tirées des coupures de presses transmises par Stéphanie IAGNEMMA(merci à elle) et du livret accompagnant le CD Missa Sancti Arbogasti.

Lien pour un court extrait de la Missa Sancti Arbogasti (1’18):

https://www.kizoa.com/Video-Editor/d377171938k9508407o1l1/2021-11_Missa_Sancti_Arbogasti

Messes du week-end des 11 et 12 septembre

En raison de l’absence prolongée de l’abbe Amari, le doyen Pascal Roger a organisé les remplacements pour toutes les messes prévues dès le 4 septembre. Voici le programme pour le week-end prochain:

  • samedi 11 septembre 18 h 30 à Autelhaut : abbé Kieffer
  • dimanche 12 septembre 9 h 45 à Weyler : abbé Kieffer
  • dimanche 12 septembre 11 h à Barnich : Père Vincent
  • dimanche 12 septembre 11 h à Toernich : abbé Kieffer

Merci au doyen et à nos celébrants.

Annulation de la rencontre du 13 septembre

L’édition de septembre du « Trait d’union » annonçait une rencontre avec la responsable des unités pastorales de l’évêché de Namur, Mme Françoise Hamoir, pour faire la point sur la situation de notre unité pastorale. Prévue le 13 septembre, cette rencontre est reportée en raison de l’absence de notre curé, l’abbé Amari, qui est retenu en Côte-d’Ivoire suite au décès de son frère.

L’Asbl de notre unité pastorale

Fondée par Mgr Rémy Vancottem le 16 septembre 2018, l’Unité pastorale des Eaux-vives du Pays d’Arlon est régie financièrement par une Asbl du même nom. En effet, c’est pour répondre à la charte des évêques et à la loi belge, que toute association à caractère religieux (y compris les congrégations, les associations telles la St-Vincent de Paul, Eglises ouvertes…) doit avoir plus de transparence et décharger les personnes de la responsabilité financière.

Aussi, fin 2018, notre Asbl est créée et définitivement établie le 25 février 2019, date de publication des statuts au Moniteur belge. Son siège social se trouve rue de la Bataille d’Arlon, 12 à Weyler.

Ses objectifs sont la promotion du culte catholique, le soutien des associations et mouvements chrétiens de l’UP ou autre, les activités contribuant au développement religieux, culturel, social, les activités de solidarité, d’aide et de formation, tout en se conformant au droit canon et directives diocésaines.

Comme toute Asbl, elle est composée de membres et d’un conseil d’administration renouvelable tous les 5 ans.

Le conseil d’administration est formé actuellement du président Abbé Basile Amari (Weyler), du trésorier Robert Geimer (Weyler) et de la secrétaire Chrystel Pacaud (Udange). Celui-ci gère et représente notre Asbl.

Au minimum, une assemblée générale ordinaire annuelle est tenue afin d’approuver les comptes de l’année écoulée, le budget de l’année en cours et décharger les administrateurs. Bien entendu, d’autres réunions peuvent intervenir mais en ces temps de pandémie, elles n’ont pu avoir lieu.

Au niveau financier, l’Asbl finance les achats de cierges, bougies, fleurs, livrets et croix pour les communions, confirmations, feuilles de chant, apéros festifs, petit matériel…

Lors de l’épidémie de Covid 19, elle a notamment effectué 2 dons pour des associations d’Arlon, un don aux Œuvres du Sacré-Cœur en mémoire du Père Ladis et récemment un don de 350€ à la Saint-Vincent de Paul, grâce notamment à la générosité des paroissiens, en mémoire du doyen Jean-Marie Jadot.

Elle vient également d’acheter en leasing un nouveau photocopieur pour l’impression, entre autres, du bulletin paroissial et est au service de tous sur demande.

En contrepartie, elle perçoit les collectes (certaines sont destinées aux actions de l’évêché), les troncs, les dons…et gère également les intentions de messe. Suite à l’épidémie et aux restrictions, les recettes ne sont évidemment pas élevées ces deux dernières années.

L’ASBL remercie particulièrement les personnes qui s’y dévouent bénévolement, les Fabriques d’Eglise avec lesquelles elle travaille, d’autre(s) Asbl(s) ou particuliers qui l’aide(nt) gracieusement. Et pour conclure, tout don est le bienvenu sur notre compte général BE24 0689 3570 1938.

Il est à noter que la paroisse d’Udange a besoin d’un nouveau trésorier au sein de l’asbl afin de remplacer Greg, démissionnaire.

Après le « formidable ouragan de solidarité qui s’est exprimé en dons de toutes sortes », les six doyens concernés par ces inondations meurtrières et Caritas Belgique lancent un appel aux dons financiers

Soutenez en effectuant un don à l’une de ces initiatives :

Caritas Belgique francophone

IBAN : BE79 2100 6791 7533 – Caritas secours, mention «inondations» (attestation fiscale à partir de 40€) ou via le site www.caritassecours.be.

Appel aux dons des doyennés liégeois

IBAN : BE89 0689 4169 1585 – Saint-Vincent-de-Paul (Province de Liège), 4040-Herstal – Communication : « Inondations Ourthe & Vesdre ».

Avec exonération fiscale : IBAN : BE02 3100 3593 3940 – Saint-Vincent-de-Paul Conseil National de Belgique – Communication : « Fonds d’urgence ».

IBAN : BE96 2400 8053 9205 – Œuvres de l’Evêque – 4000 – Liège – Communication : « Inondations Ourthe & Vesdre » – sans exonération fiscale.

A quoi vont servir vos dons ?

Cet argent sera redistribué à des associations de première ligne comme la « Société de Saint-Vincent-de-Paul », en lien avec les CPAS.

  • Fournir des repas chauds préparés par divers restaurateurs,
  • Payer les loyers aux propriétaires qui accueillent des sinistrés,
  • Apporter une aide administrative et juridique aux défavorisés.

Une décision prise en concertation avec Mgr Delville qui a également ajouté un appel à soutenir les prêtres et acteurs pastoraux victimes des inondations. En effet, certains ont tout perdu, plusieurs églises et presbytères ont été ravagés par les eaux.

Hommage à l’abbé Jean-Marie Jadot, doyen d’Arlon durant 25 ans

Photo Daniel Postal

« Au jardin secret de ton cœur,
                 là où tu es toi,
avec tes passions et tes générosités,
avec aussi tes fragilités et tes souffrances cachées,
                 là, au premier jour du carême,
Jésus t’avait donné rendez-vous
avec toi-même et avec ce Père
qui voit ce que tu fais dans le secret.

Aujourd’hui, en ce matin de Pâques,
c’est le ressuscité qui t’accueille
                 au jardin de la vie,
           au jardin de la pierre roulée !
Comme pour Marie-Madeleine,
Il se fait jardinier de ton cœur !
         C’est là qu’il veut cultiver
pour toi, comme pour tes frères,
          la petite plante Espérance.

                             (…)

Extrait de la prière de Pâques 1999 par feu le doyen J.M. Jadot

Décédé lundi de Pentecôte 2021, à l’âge de 73 ans, l’abbé Jean-Marie Jadot était un homme d’ouverture, très dynamique.

Il savait fédérer et s’entourer afin de mener à bien ses projets et avait perçu la nécessité et la force des laïcs.

Homme d’initiatives, lançant des idées puis les laissant mettre en place par d’autres, il suscita des activités telles que les 24 heures, les cycles de conférences, le marché solidaire, le jumelage avec la paroisse de Lokolama au Congo… sans oublier que l’église Saint-Martin fait partie du réseau ‘Eglises ouvertes’ qui nous a valu de nombreux concerts, spectacles dont le dernier, merveilleux,  ‘’Les Sonneurs de Noël’’ en décembre 2019.

Membre du Lion’s Club, de la Confrérie du Maitrank… il aimait le beau, l’art, ce que certains lui reprochaient, et l’église Saint-Martin lui doit beaucoup : restauration, classement au patrimoine exceptionnel de Wallonie, et le splendide vitrail évoquant le matin de Pâques.

Enfin, homme d’ouverture avant l’heure, il invita au dialogue avec les autres cultes et la laïcité : une ardeur d’avance pour ce prêtre, qui essayait de vivre au maximum les couleurs des béatitudes.

Photo Sylvianne

Lien pour la veillée de prière du vendredi 28 mai, laquelle était guidée par l’abbé Paul Henzen et animée par la Chorale Saint-Bernard, son organiste François Gob ainsi que par la Chorale africaine ‘’Les voix de l’Espérance’’ d’Arlon. Images tirées de la cérémonie de noviciat de Pierre et Antoine à Clairefontaine ainsi que de l’association Lokolama :

https://www.kizoa.com/Video-Editor/d361846061k6098858o2l1/2021-05-28_Veillee_de_prieres_en_hommage_au_Doyen_J.M._Jadot (8’)

Lien pour la très digne et belle cérémonie des funérailles (2h15’) :

Carême – le partage

« Celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu qu’il ne voit pas »

(1 Jn 4,20)
Pixabay.com.fr

« Dans sa nouvelle encyclique Fratelli Tutti parue le 4 octobre 2020, le pape François a lancé un appel pressant à la fraternité universelle. Ce texte veut souligner que relever le défi du vivre ensemble, du ‘’nous ‘’ est plus que jamais une question de survie de notre planète et de ses habitants, présents et futurs.

Un constat partagé par Entraide et Fraternité. Cet appel coïncide par ailleurs cette année avec la soixantième campagne du Carême de partage. Une campagne lancée initialement par l’Eglise catholique belge en 1961 suite à une terrible famine dans la province du Kasaï au Congo. La fraternité, c’est la rencontre de l’autre, le dialogue dans la solidarité. C’est se sentir mutuellement responsable de notre humanité commune. (…)

Entraide et Fraternité veut s’appuyer sur les paroles fortes d’encouragement du pape François. Tout au long de cette année anniversaire, Entraide et Fraternité n’aura de cesse de vous inviter à rester ou à devenir acteurs, actrices de la solidarité internationale. A continuer le pari de l’entraide et de la fraternité, plus que jamais. (…) »

Entraide et Fraternité : BE68 0000 0000 3434

Source : édito de Valérie Martin, Juste Terre ! n°176 de janvier 2021, publication commune à Entraide et Fraternité asbl et Action Vivre Ensemble asbl.

En corollaire au texte ci-dessus, on peut aussi se poser la question de savoir si la lutte contre la pauvreté est reliée à la spiritualité ?

La question peut sembler incongrue. Lutter contre la misère, n’est-ce pas procurer du pain, un toit, de quoi se vêtir, se soigner, répondre aux besoins qualifiés d’essentiels ? Le plus souvent, nos sociétés en restent là, considérant que les autres besoins, dont la culture et la spiritualité, sont secondaires ou pour reprendre un vocabulaire fort utilisé en ce temps de pandémie, non essentiels.

Le fondateur du Mouvement ATD Quart Monde, le père Joseph Wresinski, dès la création du Mouvement en 1956, a récusé cette vision des choses. L’accès au beau, à l’art, à la poésie, à la spiritualité correspondait d’emblée pour lui à des besoins aussi vitaux que le pain.

« Pour le père Joseph Wresinski, le beau, l’art, la poésie, sont des besoins aussi vitaux que le pain. La spiritualité des pauvres, c’est faire de l’homme le plus démuni, le centre. Le plus pauvre, autour duquel se rassembler, c’est le Christ Jésus, Fils de Dieu fait homme de la misère. »

Photo-www.joseph-wresinski.org

Bio express

Père Joseph Wresinski (12 février 1917-14 février 1988)

Né en 1917 d’un père polonais et d’une mère espagnole, Joseph Wresinski grandit dans un foyer très pauvre à Angers, en France. Il est ordonné prêtre le 29 juin 1946, à Soissons. Curé dans des paroisses ouvrières et rurales, pendant dix ans, dans le département de l’Aisne, son évêque lui propose en 1956 de rejoindre un camp de sans-logis, à Noisy-le-Grand (région parisienne).

Le 14 juillet 1956, il rejoint les 252 familles rassemblées dans le camp des sans-logis. Il y éprouve un véritable choc. « Ce jour-là, je suis entré dans le malheur », écrira-t-il plus tard. Désormais, il consacrera toute son énergie à faire reconnaître ce peuple en quête de dignité, un peuple avec une pensée et une expérience uniques, indispensables à la société.

Avec les familles vivant à Noisy-le-Grand, le père Joseph Wresinski créera une association qui deviendra « Aide à Toute Détresse » (ATD), qui deviendra plus tard le Mouvement international ATD Quart Monde. Une certitude l’anime : « La misère est l’œuvre des hommes, seuls les hommes peuvent la détruire. » Des hommes et des femmes de tous horizons le rejoignent peu à peu. Certains, venant de nombreux pays, choisissent d’engager leur avenir avec les plus pauvres. Ainsi nait le volontariat permanent du Mouvement ATD Quart Monde. Plus tard, le Mouvement se répandra dans d’autres pays, dont la Belgique en 1977, et sur d’autres continents.

Source : journal Dimanche du 17-01-2021 sur base de www.joseph-wresinski.org.

Joseph Wresinski avec une famille de Cormeilles-en-Vexin. © ATD Quart Monde

Le Mouvement, qu’il présente comme ‘’une plate-forme où tous les hommes de bonne volonté peuvent se rencontrer’’ est un modèle de vie ou de ‘convivialité’, comme on dit. (…)

Cela va beaucoup plus loin qu’un simple respect mutuel. Un volontaire ne croyant pas en Dieu fut, chez nous, le premier à proclamer, en assises du Volontariat, le droit des pauvres à la vie spirituelle. Il disait par-là que la vie spirituelle n’appartenait pas seulement aux croyants. Mais il allait beaucoup plus loin encore : « Qu’attendez-vous, volontaires croyants pour donner au Quart Monde le meilleur de vous-mêmes ? Moi, non-croyant, je vous demande d’aller jusqu’au bout de vos convictions ». (…)

Extraits de l’article de Jean Tonglet, volontaire-permanent du Mouvement ATD Quart Monde depuis 1977 paru dans le journal Dimanche du 17-01-2021.

On peut lire aussi le livre de Philippe Barbier dont l’enfance a été malheureuse et la rencontre avec le père Wresinski déterminante :  ‘’L’art de rien. Sur le fil de ma vie’’, éditions Quart Monde, 2021

Le père Joseph Wresinski a reçu le titre de Serviteur de Dieu. Il a inspiré le téléfilm Joseph l’Insoumis (2011).

Pour en savoir plus encore, le message du père Wresinski étant très riche:

(+-5’)
(47’)

Litanies avec lesquelles le père Wresinski concluait les eucharisties qu’il célébrait :

Photo Jean-Louis, église d’Autelhaut

Notre Dame de ceux qui n’ont rien,
Priez pour nous.

Notre Dame de ceux qui ne sont rien,
Priez pour nous.

Notre Dame de ceux qui ne peuvent rien,
Priez pour nous.

Notre Dame de ceux qui sont seuls,
Priez pour nous.

Notre Dame de tout le monde,
Priez pour nous.

Notre Dame de toute gloire,
Priez pour nous.