La catéchèse en marche vers Noël !

La situation sanitaire actuelle étant ce qu’elle est, il n’était pas possible pour la catéchèse d’organiser les rencontres prévues en novembre et décembre.

L’Equipe de la catéchèse s’est alors lancé dans une démarche nouvelle auprès des enfants.

Une marche de l’Avent vers Noël a été proposée aux enfants sous la responsabilité des parents. Durant 4 semaines, les enfants ont reçu par courriel une activité à réaliser : 1ere semaine – une maison à construire, leur maison car le chemin de vie part toujours de quelque part. La 2e semaine – décorer un galet , une pierre à s’approprier pour rendre les chemins plus aisés ; la 3e semaine réaliser une étoile, celle qui illumine la foi et la 4e semaine , un ange qui annonce la Bonne nouvelle, un peu comme chaque chrétien qui transmet la promesse de Vie.

Weyler. Photo Marie-Claire

Le 19 décembre, les enfants et leur famille sont venus en l’église de Weyler pour déposer leurs réalisations. Là ils ont reçu la flamme de la Paix de Bethléem pour eux et leurs proches.

Ils nous ont aussi apporté des cartes de voeux destinées aux personnes fragiles, seules ou âgées de nos paroisses ainsi qu’aux résidents de la Maison de Repos de Cobreville.

Bravo aux enfants pour leurs réalisations originales et colorées ! Elles rejoignent le choeur céleste des anges de la Nativité en exprimant la Bonne Nouvelle !

Merci aux parents qui ont aidé, soutenu nos propositions ! Merci aux parents qui ont échangé avec leurs enfants autour des activités ! Voilà un beau cadeau de Noël !

Oui ! Noël vient dans nos vies  grâce au souffle de l’Esprit présent en nous !

Cet Esprit qui nous pousse à affirmer :

“ Tout nuit pressent que la lumière jaillira de l’aube qu’elle attend “
(Choral anglais du XIXe)

Marie-Claire

Jeudi 1er octobre 2020 – premiers vœux de frère Joseph Randrianaimanga

Comme annoncé sur le bulletin paroissial, les premiers vœux de frère Joseph Randrianaimanga, d’origine malgache, ont eu lieu en la chapelle des Prêtres du Sacré-Cœur de Clairefontaine.

« Avec Thérèse de l’Enfant Jésus, je veux m’élever à Dieu par la confiance et l’amour…Je sais à quoi m’en tenir sur sa miséricorde et son amour » Père Dehon

Prière de Sainte Thérèse choisie par frère Joseph lors de sa première profession de foi ce 1er octobre 2020 (fête de Ste Thérèse)

Seigneur Jésus,

Par ton oblation au père,
Regarde avec bonté ceux que Tu as choisis pour te suivre
Et fais que je sois toujours disponible là où Tu m’envoies avec joie.

Allume en moi l’amour que Tu as pour ce monde
Pour qui Tu as offert ta vie afin d’accomplir la volonté de Dieu ton Père.

Donne-moi de me donner à Toi sans mesure et
Aide-moi à ne pas oublier les plus humbles, les pauvres
Que Tu as tant aimés, mais les servir comme Tu as fait,
En esprit d’amour et d’union à ton Œuvre de salut par l’Eglise,
Pour les âmes et la société d’aujourd’hui.

Seigneur, conduis-moi sur la voie de l’humilité
Afin d’être toujours fidèle à Toi, la seule raison de ma vie,
Par l’intercession de la Vierge Marie,
Pour la plus grande gloire de Dieu.

Amen

Frère Joseph, après la signature du registre avec le père Joseph Famerée, nouveau provincial de la Province Europe Francophone, le père Claude Siebenaler, supérieur de Clairefontaine et le père André Conrath.

« Le Règne du Cœur de Jésus dans la société, c’est le règne de la justice, de la charité, de la miséricorde, de la pitié pour les petits, pour les humbles et pour ceux qui souffrent. Je vous demande de vous dévouer à toutes ces œuvres, de les encourager, de les aider. Favoriser toutes les institutions qui doivent contribuer au règne de la justice sociale et qui doivent empêcher l’oppression des faibles par les puissants. »

LÉON DEHON, Fondateur des Prêtres du Sacré-cœur de Jésus.

Vous retrouverez l’homélie prononcée par le Provincial Joseph Famerée… ainsi que plusieurs photos de cette belle cérémonie sur le site des Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus : https://scj.lu/

Dimanche 13 septembre 2020

Ce dimanche, les paroisses de Barnich/Sterpenich ont accueilli l’abbé Amari, nouveau curé et modérateur de notre Unité pastorale «Les Eaux-Vives du Pays d’Arlon».

Georges Médinger, président de la FE de Barnich et chef de chœur a souhaité la bienvenue au nouvel abbé et lui a remis, à titre symbolique, la clé de l’église.

Dans le même temps, les paroissiens qui ont pu prendre part à la célébration (distanciation obligée) ont eu la joie de vivre la profession de foi de onze jeunes de notre Unité, essentiellement des paroisses de Barnich/Sterpenich et Weyler/Autelhaut.

L’abbé Amari a insisté auprès de ces jeunes afin qu’ils poursuivent leur cheminement jusqu’à la confirmation et au-delà bien sûr. Dans son livre, Fierté de l’espérance, Éric de Clermont-Tonnerre, prieur du couvent des Dominicains de l’Annonciation à Paris, écrit : « L’avenir sera une surprise, et ce sera une bonne surprise car il est donné par Dieu » …

Ainsi, nous avons porté Loane, Ameline, Gabriel, Théo, Hugo, Anaïs, François, Lukas, Jeanne, Maëva et Maëlle dans nos chants et prières. Ce fut une messe empreinte d’émotion et revoir la jeunesse au sein de notre communauté est très revigorante.

Lien pour un court reportage (3’) photos/vidéos: cliquez ici 

Départ de l’abbé Emery

Photo : Sylvianne

Comme vous le savez, monsieur l’abbé Emery nous a quittés pour rejoindre la communauté paroissiale de Léglise après être resté 4 ans à Arlon et avoir finalisé le chantier de l’Unité pastorale des « Eaux vives ». Cette unité pastorale regroupe les paroisses d’Autelhaut, Barnich et le Centre spirituel de Clairefontaine, Sterpenich, Toernich, Udange et Weyler.

Le dimanche 30 août, lors de sa messe d’au revoir à Weyler, Marie-Claire a évoqué le travail de l’abbé Emery, tandis que des membres de l’Equipe pastorale et de l’Asbl lui remettaient de petits cadeaux : de quoi se désaltérer en ces temps chauds et de mesurer la température, l’hygrométrie, la pression atmosphérique…

Que l’Esprit saint accompagne l’abbé Emery dans la poursuite de son apostolat !

Le petit mot de Marie-Claire est relaté dans le bulletin paroissial.

Lien pour une courte vidéo reprenant des moments importants de l’évolution de l’Unité pastorale, sans oublier la messe radiodiffusée du 10 novembre 2019 qui a eu un certain écho et dont le reportage est toujours sur le site. [ouvrir la vidéo]

Nos églises : Sterpenich, rénovation du chœur

Le dimanche qui suivit les funérailles du père Ladis, ce dernier aurait dû célébrer la messe avec les paroissiens ravis d’admirer le rafraîchissement des peintures du chœur, prolongées sur les murs adjacents grâce à l’appui financier de la Ville d’Arlon.

Ce rafraîchissement était le bienvenu : de l’humidité et des infiltrations d’eau ayant dégradé au fil du temps le revêtement mural.

Des travaux qui se sont bien réalisés, malgré la pandémie, grâce à l’entreprise « Perlé Décor ».

Une très belle photo de l’extérieur du bâtiment se trouve dans la rubrique « nos paroisses » ci-dessus, une vue du ciel !

Pendant les travaux, tout a bien été protégé y compris les orgues.

Autel principal : tout en haut, on reconnaît Ste Lucie avec un glaive lui transperçant la gorge et qui annonce le retour de la lumière : « à la Sainte-Luce, les jours s’allongent d’un saut de puce ».

Au centre, Ste Aldegonde, décédée en 684 et canonisée en 1039. Elle a fondé un monastère à Maubeuge et un grand sanctuaire près de Thuin lui était dédiée (1177). Connue et vénérée pour guérir les maux oculaires, de tête, la fièvre…

A droite, la statue de Ste Walburge et à gauche la bienheureuse Yolande de Vianden, première prieure de Marienthal, monastère du canton de Mersch, fondé au 13ième siècle par des religieuses dominicaines de Strasbourg (actuellement centre de jeunesse).

Un brin d’histoire

« Il fallait sans doute une église à Sterpenich pour le monde qui travaillait à la construction du nouveau château mais aussi pour le seigneur qui allait l’habiter, afin de ne pas devoir se rendre trop loin à la messe en ce XIIIe siècle si pieu ; elle doit donc jouer un rôle de chapelle castrale, d’église paroissiale et de nécropole funéraire des seigneurs. »

D’abord détenue par les seigneurs de Kahler, la seigneurie de Sterpenich passa ensuite aux mains des Autel.

On trouve des traces d’une église à Sterpenich dès le 14ième siècle : le 31 octobre 1345 apparaît le premier document : « Jeanne, dame d’Ell, se déclare « patrona ecclesie parrochialis in Stirpenich » et évoque sa permutation du droit de patronage avec le prieuré de Marienthal.

Puis une nouvelle église de style roman fut édifiée en 1550, probablement sur les fondations de l’ancienne. Cependant, lors d’une visite canonique de 1628, il est dit qu’elle menace ruine et fut réparée. Une nouvelle église fut toutefois construite en 1730et réparée en 1828 ; celle-ci se situait à l’emplacement du cimetière actuel (voir photo d’Yvan tout en bas de l’article) ; à ce moment existait toujours l’entièreté de la paroisse de Sterpenich qui comprenait plusieurs villages grand-ducaux ; la constitution de la Belgique et du Grand-Duché entraîna une réorganisation des paroisses du Moyen-Âge.

Pour diverses raisons et suite à un leg important de la comtesse Yseult de Berleymont à la Fabrique d’église, un nouvel édifice voit le jour en 1899 (voir photo d’Yvan ci-dessus) ; sa construction récupéra des pierres de l’ancien mais dépassa, malgré les dons …, les avoirs de la Fabrique et provoqua pas mal de soucis, sans en ralentir l’édification puisqu’elle fut bénite en novembre 1900 par le doyen d’Arlon.

Tous les bâtiments successifs ont gardé la même orientation : le chœur dirigé vers l’est, vers le soleil levant, symbole de la résurrection du Christ.

Vitrail situé dans le porche de l’église actuelle et représentant l’ancienne église de 1730.

Notions historiques tirées de « Histoire des premiers seigneurs de Kahler-Sterpenich » d’Alfred Jungen, Les Cahiers du Groupe de Recherches aériennes du Sud Belge/Musée d’Autelbas n°41 (2008).

Photos : Arlette Liegeois, Michel Gob et Yvan Feller

Notre région pastorale au Conseil pastoral diocésain – réunion du 31 janvier à Etalle

Ce ne sont pas moins de 20 personnes qui étaient réunies le vendredi 31 janvier au cercle Saint-Blaise à ETALLE.
À l’initiative du Conseil épiscopal de notre diocèse et de deux de ses délégués, l’abbé Roger GOBERT, Doyen principal et Vicaire épiscopal et Françoise HAMOIR, une personne de chacun des Secteurs paroissiaux et de chacune des Unités pastorales de notre Région pastorale (les 5 Doyennés du sud-Luxembourg) avait été invitée.

Françoise HAMOIR déclina le souhait de Mgr Pierre WARIN, notre nouvel Evêque, de constituer un nouveau Conseil pastoral composé de tous les services diocésains existants et de 12 personnes issues des 6 Régions pastorales de notre diocèse.

Ainsi, toutes les réalités de la vie diocésaine seront représentées dans ce futur Conseil dont les travaux doivent servir à aider l’Evêque et le Conseil épiscopal dans leurs décisions, sur des thématiques choisies par l’autorité épiscopale ou proposées par le Bureau du Conseil pastoral diocésain.

L’accent sera mis sur davantage de transversalités entre les représentants des communautés paroissiales, les services et même le Conseil presbytéral qui déléguera deux prêtres pour siéger au Conseil pastoral diocésain.

Le groupe de chrétiens réuni vendredi a élu en son sein 3 mandataires dont une suppléante pour représenter notre Région pastorale : Paul HENNEQUIN (MESSANCY), Christine DESPA (HABAY), tous deux membres effectifs, et Isabelle ABRAHM (ETALLE), comme suppléante.

Les autres participants à cette soirée ont décidé d’être pour leurs délégués, une caisse de résonnance afin que des informations descendant du Conseil pastoral diocésain parviennent aux communautés paroissiales de la région, et, que des réflexions de terrain remontent au Conseil.

Roger KAISER.

Veillée de Noël à Sterpenich

Ce 24 décembre 2019 a eu lieu à Sterpenich la messe de la veillée de Noël.

Elle s’est déroulée à 19h en présence d’une belle grande assemblée de familles et de paroissiens venus de nos 6 clochers. Selon une tradition sympathique, la Philharmonie Barnich/Sterpenich nous a fait l’honneur de sa présence. Elle accompagna la chorale et interpréta quelques morceaux de musique illustrant le temps de Noël.

Cette année, il y eut un événement nouveau à découvrir : le Village de Noël.

Un jeune couple originaire de Sterpenich, Julio et Christelle Haupert ainsi que Michaël Haupert ont voulu redonner vie à une tradition familiale qui fit le bonheur de la paroisse de Sterpenich jusque dans les années 60- 70 : réaliser un village de Noël.

Pour ce faire, ils ont utilisé les dernières technologies de pointe et le résultat fut magnifique. D’ailleurs ce beau village a eu les honneurs de TV LUX lors d’un petit reportage pendant les vacances de Noël.

A la fin de la messe célébrée par le Père Ladis et l’abbé Emery, nous avons pu tous admirer ce beau travail : maisons fleuries de Palestine, puits oriental, palmiers, personnages animant les ruelles … tout cela étant placé pour que le regard converge vers l’étable de Bethléem où la Sainte Famille accueille les bergers et tous ceux qui arrivent.

Merci à tous ceux et toutes celles qui ont œuvré pour que la Lumière de la Nativité continue à briller en nos cœurs bien au- delà de cette veillée de Noël !

Texte Marie-Claire Defrenne
Photos Yvan Feller

Vidéo du reportage de TVLux

LE 16 SEPTEMBRE 2018 – FONDATION DE L’UNITE PASTORALE « LES EAUX VIVES DU PAYS D’ARLON »

La lettre de mission de Monseigneur Van Cottem consiste notamment à mettre en œuvre une meilleure communication au sein de l’unité pastorale, à dynamiser la pastorale des jeunes, en particulier après la confirmation et à promouvoir des célébrations plus vivantes pour les enfants et leurs familles.

Le logo de l’unité pastorale

(…) Quel est ce clocher qui se dresse à gauche de notre dessin? Si ce clocher n’appartient à aucun de nos villages, d’où est-il ? Il s’agit du clocher de la chapelle des prêtres du Sacré Cœur à Clairefontaine. En effet, Clairefontaine se situe à l’une des extrémités de notre Unité. Lui faisant face : un arbre. Il représente la forêt primitive du Hirtzenberg, où se lovent deux villages de notre Unité : Toernich et Udange. En allant d’une extrémité à l’autre, nous traversons les villages de Sterpenich, Barnich, Autelhaut et Weyler.

Au centre du dessin, un ruisseau coule, déversant généreusement son eau. Mais pourquoi un ruisseau ? Si vous regardez la carte de notre région, vous remarquerez que de nombreux rus, ruisseaux, petites rivières y prennent source, y coulent. Un peu comme si nos villages s’y désaltéraient. Jésus ne dit-il pas à la Samaritaine : « si tu savais le don de Dieu…c’est toi qui l’aurait prié et il t’aurait donné de l’eau vive »…

Qui mieux que la fleur de Maitrank (aspérule odorante) pouvait représenter le pays d’Arlon ? C’est une représentation stylisée que vous distinguez au-dessus du ruisseau.

Le mot Unité pastorale crée le lien entre le clocher et l’arbre. IL resserre les liens. Il puise sa force en Dieu, la prière, l’eucharistie, la communauté et la création…l’arbre.

Planter un arbre lors d’une inauguration est tout un symbole. Il va plonger ses racines dans le terreau de nos vies, grandir, élargir sa couronne pour apporter ombre, abri, soutien. (…)

Thérèse

Le repas festif

Relevons le défi d’œuvrer ensemble pour nos paroisses, notre Unité pastorale. Prenons conscience que le peuple de Dieu n’est pas seulement une histoire de curé mais de baptisés. C’est notre histoire à toutes et tous, peu importe l’âge, le chemin de foi parcouru. Ensemble, travaillons aux défis de demain. C’est en apportant notre petite pierre que nous construirons l’avenir.    
Thérèse

Quelques vidéos: (1), (2), (3), (4)

Photos et vidéos: Sylvianne Vieuxtemps