Après le « formidable ouragan de solidarité qui s’est exprimé en dons de toutes sortes », les six doyens concernés par ces inondations meurtrières et Caritas Belgique lancent un appel aux dons financiers

Soutenez en effectuant un don à l’une de ces initiatives :

Caritas Belgique francophone

IBAN : BE79 2100 6791 7533 – Caritas secours, mention «inondations» (attestation fiscale à partir de 40€) ou via le site www.caritassecours.be.

Appel aux dons des doyennés liégeois

IBAN : BE89 0689 4169 1585 – Saint-Vincent-de-Paul (Province de Liège), 4040-Herstal – Communication : « Inondations Ourthe & Vesdre ».

Avec exonération fiscale : IBAN : BE02 3100 3593 3940 – Saint-Vincent-de-Paul Conseil National de Belgique – Communication : « Fonds d’urgence ».

IBAN : BE96 2400 8053 9205 – Œuvres de l’Evêque – 4000 – Liège – Communication : « Inondations Ourthe & Vesdre » – sans exonération fiscale.

A quoi vont servir vos dons ?

Cet argent sera redistribué à des associations de première ligne comme la « Société de Saint-Vincent-de-Paul », en lien avec les CPAS.

  • Fournir des repas chauds préparés par divers restaurateurs,
  • Payer les loyers aux propriétaires qui accueillent des sinistrés,
  • Apporter une aide administrative et juridique aux défavorisés.

Une décision prise en concertation avec Mgr Delville qui a également ajouté un appel à soutenir les prêtres et acteurs pastoraux victimes des inondations. En effet, certains ont tout perdu, plusieurs églises et presbytères ont été ravagés par les eaux.

Temps de Noël – Action vivre ensemble

Le plus grand changement, ce n’est pas le masque mais la pauvreté qui augmente

En précipitant les ménages précaires dans la pauvreté et en détériorant encore davantage les conditions de vie des personnes les plus fragiles, la pandémie de Covid-19 aura exacerbé les nombreuses inégalités à l’œuvre dans nos sociétés. Le temps de l’Avent fait entendre l’appel à préparer le chemin du Seigneur. Il est le temps de privilégié pour prier, dénoncer et agir pour une société plus solidaire. Un temps de l’Avent que nous vivons cette année masqués et durant lequel Action Vivre Ensemble appelle à une solidarité plus importante que d’ordinaire pour endiguer la pandémie de la pauvreté.

Cette année, Vivre Ensemble soutient le « 210-La Moisson » à Houmont (Ste 0de). Une maison d’hébergement et d’accompagnement social et psychologique pour les personnes en difficulté. La Moisson existe depuis 1978 et est, à ce jour, la seule maison d’accueil dans la province ayant la possibilité de pouvoir héberger des familles avec enfants.

Compte BE91 7327 7777 7676 (avec la communication : 6590) ; attestation fiscale et déduction exceptionnelle de 60% accordée par le gouvernement cette année.

En Belgique, des gens ont faim…

« Les services de terrain expliquent avoir vu arriver, dès les premiers jours de la crise, les travailleurs de l’activité informelle (travail au noir), ainsi que les personnes fréquentant les restaurants sociaux qui ont dû fermer. Du jour au lendemain, ont donc débarqué des publics que ces services n’avaient jamais vus jusque-là. « Ça a été apocalyptique, explique la Secrétaire générale de la fédération des services sociaux. Le taux de saturation a été tel au mois de juin que des services ont fermé ».

Résultat : toutes les demandes n’ont pas trouvé de réponse, en tout cas pas dans l’urgence. Céline Nieuwenhuys cite à ce propos l’extrait relayé par un travailleur social du numéro vert d’urgence : « Un Monsieur habitant à 1000 Bruxelles est allé ce matin dans un service d’aide alimentaire sur le conseil d’un collègue du numéro vert. Mais on lui a donné un rendez-vous dans 10 jours. Il dit qu’il n’a pas mangé depuis vendredi, on est mardi. Comme j’ai des contacts au resto du cœur à Saint-Gilles, je les ai appelés. Ils m’ont dit qu’on pouvait leur envoyer Monsieur. Et qu’il verrait un assistant social pour obtenir une permission. Un accès aux colis, pour 3 mois » ».   RTBF info Barbara Boulet

N’hésitons pas à aider également les Restos du Cœur…