Des nouvelles de nos confirmands

Nos confirmands forment un groupe de 15 jeunes provenant de nos paroisses des Eaux vives. Ce groupe se réunit depuis le 10 février. Il a participé au spectacle de Saint-Martin « En chemin ». Les jeunes se sont engagés dans leur village dans des activités caritatives : œufs de la Clairière, Arc-en-ciel …

Nous avons rencontré lors d’un après-midi les résidents de la « Petite Plante »de Musson. Et le samedi 23 juin, le groupe s’est rendu au Centre « Visages du Monde » de Stockem (centre des immigrés) pour une visite – rencontre de 2h30.

Nous y avons été accueillis par Florence, une jeune responsable dynamique qui nous a permis d’approcher la réalité de ces hommes, de ces femmes et de ces familles venus chercher paix, sécurité et solidarité chez nous.

Nous avons été particulièrement touchés par le témoignage de Mamadou, jeune homme venu du Nigéria pour échapper à la violence meurtrière du mouvement terroriste de Boko Haram.

Nous vous proposons quelques réflexions de nos jeunes suite à cet après-midi interpellante et riche en humanité.

« On se rend compte qu’au départ on est égal mais qu’à la fin on n’est plus égal. Que souvent on se plaint de notre vie mais qu’il y a des vies vraiment pires. ON EST TOUS LES MÊMES !! »

« Suivant le pays où on naît, notre destin est différent. Si on vient d’un pays pauvre ou que nos parents sont pauvres, on risque de l’être aussi. Nous avons beaucoup de chance de vivre ici dans notre civilisation actuelle. »

« Je me trouvais un peu perdu, je ne trouvais plus mes repères et je me disais que j’avais de la chance par rapport à d’autres gens. »

« Le témoignage que nous avons eu m’a fait réfléchir sur l’humanité. Nous sommes tous égaux avec nos cultures et nos croyances différentes. Nous devrions avoir tous les mêmes droits mais malheureusement certaines personnes se permettent de faire la loi et d’interdire la liberté. »

« Tout cela pour quelle liberté ? Mourir chez soi, vivre ici mais comment ? Pour qui ? Pourquoi ? »

« Je me suis sentie supérieure comme si on avait un avantage … »

«  Je pense que ces Centres sont bien mais que les personnes à l’intérieur ne sont pas heureuses et qu’elles voudraient retourner dans leur pays. Je suis surpris et étonné du nombre de bénévoles présents. »

« Notre vie est totalement différente en fonction d’où on vient, notre famille, notre pays, si l’on est instruit, notre culture. La vie peut être injuste pour des personnes par rapport aux autres qui ont peut être plus de moyens alors que l’on est tous des êtres humains. »

« Impression d’être plus puissant qu’eux. »

« Cet endroit était mort. Il est devenu bien vivant. Ce lieu où on apprenait à faire la guerre est devenu un lieu où l’on apprend à revivre en paix. Le témoignage du jeune Nigérian m’a touchée. C’est la foi qui l’a sauvé, qui lui donne la force de vivre. Et nous qui sommes-nous ? Où est notre foi ? »

« Je trouve que le témoignage était très émouvant surtout que cela n’a pas dû être tous les jours facile pour lui. Il a raison de dire qu’ici en Europe, nous avons de la chance : aller à l’école … mais surtout ici, il n’y a pas vraiment la guerre comme au Nigéria. D’accord, il y a des attaques terroristes mais pas tous les jours. »

« Extraordinaire Tour de Babel ! Signe qu’il est possible de vivre ensemble différent ! Bravo à tous ces bénévoles ! Ne plus jamais se plaindre !  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *