12 avril 2020 – Pâques

Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture.

Jean 7 : 38
PHOTO : STÉPHANIE IAGMENA

Interrogée sur cette «divine» rencontre qu’elle espérait tout en égrenant son chapelet, elle cherchait le mot juste pour dire le cœur de sa foi. « Mon espérance, c’est Pâques, c’est-à-dire que le calvaire, l’agonie à Gethsémani, toute la souffrance du Christ aboutissent à quelque chose », confiait-elle déjà en 2005. « Oui, je crois à l’éternité, je crois à la résurrection de la chair qui commence ici sur terre. La mort est une très grande bénédiction. Si Dieu a permis la mort, c’est qu’à travers cette épreuve redoutable, un bien se dégage. L’homme se purifie par la mort. Et nous marchons ainsi vers l’éternité où il n’y a plus que l’amour. Car l’amour est plus fort que tout, l’amour est plus fort que la mort. » Sœur Emmanuelle

(Extrait d’un article d’Élodie Maurot et Martine de Sauto paru sur le site de la-Croix.com en octobre 2008)

Dona nobis pacem

Photo : Sylvianne

« Je crois que la rencontre qui a eu le plus d’impact dans ma vie, c’est la découverte des Évangiles » Le philosophe Frédéric Lenoir, qui avait rejeté tout ce qui concernait la religion chrétienne reprend, à l’âge de 19 ans, une Bible et tombe par hasard, dans l’évangile de St Jean, sur l’épisode de la samaritaine avec cette phrase qui le touche particulièrement : « si tu savais ce don de Dieu et qui est celui qui te parle » A ce moment, d’un coup, il se sent aimé de Dieu ; cette phrase percute son cœur, sans la comprendre pleinement.

Il pleure pendant deux heures mais sait qu’il continuera à édifier sa vie avec cette rencontre, le Christ, avec celui qui avait prononcé ces mots.

(Source : RCF- podcast « réorienter sa vie » durant le temps du carême 2020)

Photo : Marie-Claire

Malgré tous les désagréments que nous subissons suite à la pandémie du coronavirus, remercions toutes les personnes qui luttent, cherchent, prennent les décisions, soignent, nous alimentent, vident nos poubelles, informent, nous apportent le journal…

Et suivant une formule bien connue de l’abbé Piron : « Que le ciel vous tienne en joie ».

Il est ressuscité d’entre les morts, et voici qu’il vous précède en Galilée.

Mathieu 28,7
Photo : Kizoa
Je suis là, contemplez ce mystère, Communauté de l’Emmanuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *