10 mai 2020 – 4ème dimanche après Pâques

Mois de mai, mois de Marie…

Souvenez-vous

Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance ou réclamé vos suffrages, ait été abandonné.

Animé(e) de cette confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je viens à vous et, gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds. Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen.

Fête des mamans, futures mamans, belle-mamans, grands-mamans, arrière-grands-mamans… les mamans endeuillées aussi, les femmes qui ne peuvent pas être mère et celles qui sont des mamans de remplacement… et qui ne se souvient de ce tendre poème de Maurice Carême :

Pour ma mère

Il y a plus de fleurs
Pour ma mère, en mon cœur,
Que dans tous les vergers ;

Plus de merles rieurs
Pour ma mère, en mon cœur,
Que dans le monde entier ;

Et bien plus de baisers
Pour ma mère, en mon cœur,
Qu’on en pourrait donner.

Maurice Carême dans Poèmes pour petits enfants

Pour notre Terre Mère

Réflexion d’Oren Lyons en prélude à la demande du pape laquelle sera publiée la semaine prochaine, afin d’agir concrètement en faveur de notre Terre Mère.

Dans notre mode de vie, dans notre gouvernement, chaque fois que nous prenons une décision, nous pensons toujours à la Septième Génération à venir.
Il est de notre devoir que notre futur peuple, les générations qui ne sont pas encore nées, connaissent un monde aussi bon que le nôtre – en gardant l’espoir qu’il puisse être meilleur.

Lorsque nous marchons sur la Terre Mère, nous posons toujours nos pieds avec soin car nous savons que les visages de nos générations futures nous regardent d’en bas.

Nous ne les oublions jamais.

Oren Lyons, prêtre Onondaga
Extrait du recueil d’Helen Exley « Dans la beauté, je marcherai » (paroles indiennes de sagesse et de paix)

Et notre mère du ciel

Marie, tendresse dans nos vies
Marie, chemin qui mène à Lui
Ton oui, fleurit dans notre vie
Merci pour ce cadeau béni

S’il te plaît Sainte Vierge, obtiens-nous de Jésus
De faire un beau silence pour habiter chez Lui

Marie, tendresse dans nos vies
Marie, chemin qui mène à Lui
Ton oui, fleurit dans notre vie
Merci pour ce cadeau béni

S’il te plaît Sainte Vierge, obtiens-nous de Jésus…

Jean-Claude Gianadda 
(voir sur Youtube)

Notre-Dame du Bel Amour à Clairefontaine

Photos : Kizoa et Sylvianne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *